Don du Sang – L’élan du coeur

Depuis deux ans nous constatons un important déficit de donneurs dans les collectes de sang organisées conjointement avec l’EFS.  Alors que la demande en produits sanguins est en constante augmentation, les médicaments dérivés du sang également et qu’il faut soigner un million de malades avec ces produits.  Ces chiffres nous interpellent et font réagir à moins d’être complètement désintéressé.  Parmi vous, beaucoup sont assidus, viennent à toutes les collectes avec un élan de générosité sans compter, alors que d’autres ne se déplacent plus ou très peu pourquoi ?  Que faut-il faire pour retrouver l’élan du coeur qui faisait une grande et belle collecte.  Est-ce que les convocations ne sont pas envoyées à la bonne adresse ?  Est-ce que l’accueil n’est pas celui que vous souhaiteriez ?  Est-ce que le temps d’attente est trop long ?  Est-ce que la collation telle qu’elle est présentée et servie ne vous convient pas ou plus ?  Estce que le phoning est mal reçu ?  Tout le monde n’a pas un traitement médical en même temps ! autant de questions qui sont sans réponse et nous posent des soucis.  La solution c’est peut-être vous qui l’avez en remotivant votre envie de participer par vos dons à l’espoir d’une vie meilleure chez les malades et accidentés graves, à sauver une maman d’une hémorragie lors d’une naissance douloureuse et que donner un peu de soi est un geste altruiste, noble, généreux et civique qui ne prend que quelques minutes tous les deux mois.  Les quelques mots qui suivent devraient attirer toute l’attention qu’ils méritent «je ne suis pas très beau, je ne suis pas très gros, mais je pèse plus de 50 kilos, je ne suis pas très grand, mais je suis très intelligent, car je veux donner mon sang.  Si tu veux sauver des vies c’est avec ton argent si tu veux sauver des vies c’est avec ton sang».  Car vous êtes les maillons de la chaîne de vie et vous pensez à votre prochain.  Excellente santé à vous et à vos proches pour l’année 2015.

Raymond Bonneteau